• Scandales au zoo d'Amnéville

     Depuis quelques temps le zoo d'Amnéville (Moselle) est au cœur de l'actualité. Il est accusé par de nombreux anciens salariés de pratiques qui sèment le doute, aussi bien d'un point de vue hygiénique que la gestion du personnel. Visiblement le bien-être des animaux ne serait pas menacé mais des questions subsistent sur leur fin de vie. Alertés par de nombreux attaques contre la direction du parc zoologique, France Bleu Lorrain a mené sa petit enquête. A ce jour 120 procédures contre le zoo d'Amnéville se déroulent aux Prud'hommes de Moselle ce qui rend les choses difficiles notamment lorsqu'il s'agit de mettre la main sur les détracteurs. Outre une gestion du zoo qui se détériore de plus en plus, les salariés évoquent une liste noire mise en place par la direction dans le plus grand secret. Selon les dires, à chaque fois qu'un employé commet une erreur ou prononce un avis critique, il serait inscrit sur cette fameuse liste noire. Les visiteurs seraient également classés afin de déterminer les différentes catégories (défenseur des animaux,anti-cirque...). Une accusation que la direction nie. Les licenciements seraient nombreux et des difficultés seraient rencontrées d'un point de vue de gestion financière. Les anciens salariés dénoncent également les erreurs de l'équipe vétérinaire, dont certaines ont engendré le décès d'un animal, le bassin des otaries qui fuit depuis des années et n'est toujours pas réparé. Néanmoins l'accusation la plus choquante selon les visiteurs , concerneraient des animaux qui seraient découpés puis  enterrés afin d'éviter les frais d’équarrissage. Certains témoins racontent comment les employés du zoo se sont débarrassés de la dépouille de l'ours blanc Olaf, dans des conditions atroces. Croulant actuellement sous les dettes, le parc zoologique a nié tout les dires, et a annoncé qu'il se défendrait quand le moment sera venu.Pour cela ,il faudra attendre le 3 février 2020, date à laquelle les Prud'hommes statueront sur le dossier. En attendant, l'Agence régionale de santé mais également les autorités préfectorales ont saisi le dossier afin de démêler le vrai du faux.

    sources : animaux-online.com/francesoir.fr

    Photo : [Gribouille] Zoo de Beauval


  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Décembre 2019 à 15:22

    Il faudra, effectivement, démêler le vrai du faux.

    Mais, une chose est sûre, l'atmosphère ne doit pas être fameuse.

    C'est triste.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :